Le Direct
Radio

La molle contre-offensive de Kabuya et Mboso contre Kabund

La première réaction est venue du journaliste Omer Nsongo die Lema de la presse présidentielle qui s’est librement interrogé sur le manque de finesse des argumentaires développés par le bureau de l’Assemblée nationale où il y a perçu plutôt une odeur nauséabonde perceptible à partir de son premier paragraphe.

Par Landry Amisi

Mboso et Kabuya s’en prennent à Kabund de la mauvaise manière. Leur manière d’agir a été un raté au risque de rendre héros le “maître-nageur”, avait dénoncé un élu Lamuka @Photo Droits tiers.

publié le 24 juillet 2022 à 08:12:23

Il estime que dans cette formulation, l’intention délibérée était de faire croire à l’opinion que Félix Tshisekedi a assujetti autant que l’Assemblée nationale, “autres institutions”, allusion faite au Sénat, au gouvernement ainsi qu’aux cours et tribunaux. “On est de plain-pied dans le Mpr-Parti-Etat”, s’est-il exprimé.

Un communiqué muet, écrit-il, du début à la fin, sur les dispositions légales justifiant l’annonce de l’ouverture d’un dossier judiciaire. Or, rappelle-t-il, l’Assemblée nationale est régie par la Constitution et par le Règlement intérieur. Le même communiqué de l’Assemblée nationale “évoque plutôt les statuts de l’Udps et le décret-loi n°17/2002 du 3 octobre 2002 de l’Administration publique portant, code de conduite de l’agent public de l’Etat”. Ceux qui l’ont conçu visent à confirmer “la thèse de la dictature avec un président de la République violant le principe sacré de séparation des Institutions”, s’inquiète le journaliste Omer Nsongo. “Ils ont cherché à lier Félix Tshisekedi à la formule apocryphe attribuée à Louis XIV : L’Etat, c’est moi”, fin de citation.

L’autre réaction provient du président national de l’Union des démocrates socialistes, UDS, Crispin Kabasele Tshimanga Babanya Kabudi, pionnier et ancien représentant de l’Udps en France. Il manifeste son désaccord à l’égard des réactions du secrétaire général de l’Udps, Augustin Kabuya Tshilumba et du Bureau de l’Assemblée nationale au point de presse de Jean-Marc Kabund-A-Kabund. Il juge lamentable et catastrophique la sortie médiatique de Kabund-A-Kabund et déclare que ce dernier a fait preuve de manque de sagesse et d’intelligence politique dans ses déclarations.

“La chaotique sortie médiatique de Kabund ne devrait pas faire l’objet des réactions officielles étant donné qu’il s’agissait d’une pure provocation de la part de Kabund-a-Kabund”, pense Crispin Kabasele Tshimanga. “Comme on répond toujours un imbécile par le silence, la direction politique de l’UDPS devrait se taire. Car, tout le monde connaît l’homme Kabund-a-Kabund et ses extravagances”, a-t-il fait observer. Il a rappelé que le secrétaire général Kabuya et ses amis, donc les Kabund’s boys, qui ont cogéré avec l’ancien président intérimaire, étaient mal placés pour sonner la charge contre celui-ci.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le professeur Noël Tiani Mwadiamvita a honoré le DG Junior Mata d’une visite mémorable à son office le mercredi 28 février 2024.


Élection

Kadima joue bien à la comédie. Après le tripatouillage des résultats des élections du 20 décembre, le chef de la CENI veut se donner bonne conscience. Au lieu de condamner d’abord la vaste tricherie opérée à l’interne avec des machines à voter données aux candidats, le bureau Kadima promet des sanctions exemplaires contre certains candidats sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs de provinces pour des actes de corruption auprès des grands électeurs que sont les députés provinciaux en échange de leurs suffrages. Une pure distraction.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2656 CDF
1 Euro2 876,32 CDF
1 Yuan369,08 CDF
1 FCFA4,38 CDF

Appel d'offres

Avis de Vente


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.