Le Direct
Radio

La Dypro déplore l’incapacité de l’ONU à discipliner le Rwanda (Mutamba)

En mission en République démocratique du Congo du 12 au 15 juillet 2022, l’ancienne présidente de la République centrafricaine, Catherine Samba Panza a échangé mercredi avec une délégation restreinte de la Dynamique Progressiste Révolutionnaire (Dypro), plateforme de l’opposition. Au menu, la guerre de l’Est.

Par Athanase Mwenge

Constant Mutamba et les membres de la DYPRO ont rappelé à Mme Samba Panza de dire au Conseil de sécurité de l’ONU d’exiger de Kigali le retrait de ses troupes sur le sol congolais @Photo Droits tiers

publié le 15 juillet 2022 à 04:25:00

Cheffe de délégation du Conseil consultatif de l’Agenda pour les femmes, la paix et la sécurité et du plaidoyer pour l’inclusion des femmes dans la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), Mme Catherine Samba Panza s’est enttretenue au siège de la Monusco à Kinshasa, avec la délégation restreinte de la Dypro, dirigée par Me Constant Mutamba, sur la mise en œuvre du programme “Femmes, paix et sécurité pour la région des Grands Lacs”. Visite qui s’inscrivait dans le cadre des consultations périodiques avec les États membres autour du processus politiques et de paix.

La Dypro exige le retrait sans conditions des soldats rwandais du territoire congolais

Les responsables de la Dypro ont saisi cette opportunité pour partager leurs préoccupations sécuritaires, politiques et électorales avec la délégation. “Il est difficile d’envisager la place de la femme dans un climat troublé par la guerre d’agression que nous impose le Rwanda”, a martelé la délégation de la Dypro. La plateforme de l’opposition républicaine a décrié “l’incapacité de l’ONU à discipliner le Rwanda vis-à-vis de la grande RDC par rapport à toute ses barbaries transfrontalières”. D’où, cet appel de cette organisation politique congolaise au Conseil de sécurité des Nations unies afin qu’il use de son pouvoir, pour “exiger le retrait pur et simple des troupes rwandaises du sol congolais”.

L’ouverture d’un tribunal international pour les crimes du Congo; l’appui au gouvernement congolais dans l’accompagnement de la justice transitionnelle comme mécanisme de stabilisation de la crise par la réparation fraternelle et l’ouverture d’un programme de réconciliation nationale et de cohabitation pacifique entre les communautés de la RDC, ont constitué la demande substantielle de la Dypro aux Nations unies. Mutamba a également plaidé pour la préservation de l’indépendance d’action de la Monusco vis-à-vis des puissances contributrices et un soutien holistique au processus électorale.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Au pied du volcan Nyiragongo, à une dizaine de kilomètres de Goma au Nord-Kivu, les travaux d’aménagement du site où devait se tenir la messe papale s’étaient arrêtés depuis fin juin. Du chantier ouvert il y a 7 mois, il ne reste que la charpente de la tribune et quelques traçages de la vaste étendue qui était déjà compartimentée en zones.


Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.