Le Direct
Radio

Intox : un agent de la RTNC 2 a tenté de désorienter l’opinion pour saper l’image de Muyaya

Intox, un caissier de la télévision publique (Rtnc 2), Christian Toma Lassa a fait du faux buzz en tentant de souiller inutilement l’image du ministre de la Communication et médias.

Par Kokolo Jean

L’équipe de reportage de la télévision publique ( RTNC ) assurant la retransmission en direct d’une cérémonie du gouvernement congolais. @Photo Droits tiers

publié le 30 juillet 2022 à 17:20:31

Pourtant, rien de spécial à retenir de son show. L’opération menée par le comptable du ministère qui ramène les frais de fonctionnement au cabinet est normale. Mais à travers la vidéo postée sur les réseaux sociaux, le gaffeur Toma Lassa transmet un récit tronqué de la réalité. Dans un communiqué parvenu samedi 29 juillet à Ouragan.cd, le dircba du ministre, Nico Futu Mayembe précise que “cette vidéo a été filmée par le caissier Christian Toma Lassa et diffusée par lui visiblement avec l’intention manifeste de nuire et de porter atteinte à l’honneur du ministre Patrick Muyaya.

Lui-même caissier à la La 2 dont le bureau est logé dans le même bâtiment que le ministère de la “Com” maîtrise mieux la procédure que quiconque. “Mais alors pourquoi a-t-il filmé et largué dans les réseaux sociaux l’arrivée des fonds publics destinés à la comptabilité du ministère de la Communication et Médias ?.”

A première vue, l’intention de nuire est manifeste. Aux yeux d’un habitué des arcanes du budget, l’auteur de la vidéo voulait exposer le ministre Muyaya au mépris du public. Heureusement que les internautes ont décelé le mensonge.

Depuis quelques mois, des brebis galeuses ont ouvert un front anti-Muyaya, espérant stopper le processus de transformation de l’audiovisuel public. Pire, ces esprits tordus s’amusent à écorner l’image du jeune ministre qui, pourtant, cravache, à réinventer une télévision publique à l’abîme.

Bref, la cabale a échoué. Mais, le coup manqué du Sieur Christian Toma Lassa ne restera pas impuni. Une action disciplinaire a été ouverte contre lui. A part l’action disciplinaire ouverte à charge de l’incriminé par sa hiérarchie de la Rtnc 2, une enquête judiciaire a été initiée par le procureur général près le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe “pour élucider les vrais mobiles de l’action de Toma Lassa tendant à manipuler les émotions de l’opinion et enfammer les réseaux nocifs opérant depuis plusieurs mois pour saper les efforts louables entrepris par le gouvernement dans le secteur des médias”.

A haute voix, Me Nico Futu souligne le caractère à la fois odieux, diffamatoire et invraisemblable des affirmations qui accompagnent cette vidéo volontairement isolée de tout contexte, en contradiction totale avec la vérité et incompatible avec l’impératif et de redevabilité auquel le ministre Patrick Muyaya est fermement attaché.

Le cabinet de la Communication et médias se réserve le droit d’user de toutes les voies légales pour mettre fin à cette campagne négative qui vise à briser la dynamique réformatrice portée par le ministre Muyaya mais surtout pour le décourager dans son élan.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

Le procès de quatre des accusés de l’attentat jihadiste de la ville balnéaire de Grand-Bassam en 2016, le premier commis en Côte d’Ivoire, qui avait fait 19 morts civils dont des ressortissants européens, s’est ouvert mercredi à Abidjan.


Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.