Le Direct
Radio

Fayulu : “si j’étais président, Kagame ne s’amuserait pas avec le Congo”

Le meeting populaire de Martin Fayulu à la Place de la Poste a d’abord abordé la problématique sécuritaire du pays.

Par Jeanric Umande

Martin Fayulu à Kisangani appelle à la mobilisation contre l’agresseur rwandais @Photo Ouragan.cd

publié le 10 juillet 2022 à 23:27:17

A haute voix, Fayulu refuse qu’on parle chaque fois de la guerre de l’Est. Le leader de l’EciDé rappelle que cette interminable geurre qui endeuille la République démocratique du Congo n’est pas celle de l’Est du pays seulement, mais plutôt la guerre de tout le Congo.

Ainsi, Martin Fayulu souhaite que l’ensemble du Congo s’approprie la lutte contre cette agression rwando-ougandaise qui occupe une partie du territoire de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu. Sans mâcher les mots, il a pointé la faiblesse du leadership actuel incarné par Félix Tshisekedi, lequel, dit-il, a fait agenouiller le pays.

“Mes chers frères, cette guerre que nous subissons, cette agression qui nous affecte actuellement, c’est la conséquence du manque d’un leadership fort et exemplaire pour notre pays. Voilà pourquoi Paul Kagame s’amuse avec nous comme des petits enfants. Est-ce que c’est normal ? Mais pourquoi se permet-il cette provocation, c’est parce que nous avons des autorités que vous, population, vous n’avez pas votées. Si c’était moi, il n’oserait pas. Kagame ne s’amuserait pas un seul instant avec le Congo“, a tonné le “Soldat du peuple”. Clameur dans la foule.

Pour Martin Fayulu, la fragilisation de la nation est la conséquence d’une mauvaise organisation des élections. “C’est Nangaa qui a nous a plongé dans cette situation”, a-t-il lâché. Car, affirme-t-il, lorsque le pays a un leadership fort, les voisins et les partenaires vous respectent. “Mes chers frères, si j’étais à cette place là, aujourd’hui, croyez-vous que j’allais avoir peur de donner un mot d’ordre ? Allais-je vraiment hésiter d’affronter cette situation ? Parce que si celui qui dirige, a le soutien de la population, celle-ci le suivra et lui donnera la force nécessaire pour affronter la guerre, mais si celui qui dirige n’est pas soutenu par le peuple, il ne fera rien”, s’est indigné le candidat Lamuka à l’élection présidentielle de 2018.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Au pied du volcan Nyiragongo, à une dizaine de kilomètres de Goma au Nord-Kivu, les travaux d’aménagement du site où devait se tenir la messe papale s’étaient arrêtés depuis fin juin. Du chantier ouvert il y a 7 mois, il ne reste que la charpente de la tribune et quelques traçages de la vaste étendue qui était déjà compartimentée en zones.


Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.