Le Direct
Radio

Aucun glissement électoral ne sera toléré (Frank Diongo)

Tout faire pour organiser les élections inclusives dans le strict respect du délai constitutionnel. Telle est l’exigence formulée mercredi par Frank Diongo Shamba, le président national du Mouvement Lumumbiste progressiste (MLP).

Par Jeanric Umande

Franck Diongo s’oppose au vote électronique qui va favoriser, dit-il, la tricherie et la fraude à grande échelle. @Photo Droits tiers

publié le 21 juillet 2022 à 09:00:54

“Aucun glissement ne sera toléré ni accepté, ni par nous-même, ni par le peuple”, a prévenu le numéro un du MLP. Son parti recommande “à la CENI Kadima d’écarter le vote électronique que le peuple n’acceptera jamais, au risque de brûler le pays, mais de privilégier plutôt le vote manuel ou semi-électronique“.

L’opposant considère que la meilleure façon d’honorer la mémoire de Patrice Emery Lumumba, le premier chef de la majorité parlementaire au Congo, et Étienne Tshisekedi Wa Mulumba, le père de la démocratie, c’est d’organiser “des élections démocratiques, libres, justes, transparentes, crédibles et inclusives”. Ces élections doivent être différentes de toutes les autres élections organisées jusqu’ici au pays, ordonne Frank Diongo.

L’indépendance de la CENI d’abord

Le Mouvement Lumumbiste progressiste (MLP) enjoint la CENI de tout faire pour organiser les élections inclusives dans le strict respect du délai constitutionnel. Pour le radical opposant, la CENI doit se conformer à la volonté politique contenue dans l’accord global et inclusif, acte fondateur de la Constitution actuelle qui a créé une structure d’appui à la démocratie et “non de tuer la démocratie”, poursuit-il. L’équipe Kadima doit se rappeler, avertit le héros vivant, que “les résultats des 3 cycles électoraux passés n’ont jamais été acceptés, au regard du volume de contestations (8.000 sur 18.000 candidats pour 500 sièges). Ces élections n’ont jamais été sincères, transparentes, crédibles et inclusives. C’était un véritable gâchis pour la République, un désespoir, un découragement pour le peuple et cela risque de réduire le taux de participation aux élections prochaines”, rappelle-t-il.

De la sorte, Diongo recommande à la CENI de mieux organiser l’ensemble du processus électoral différemment des précédents. D’après lui, l’actuel processus doit être juste, régulier, périodique, fiable, crédible, honnête, sincère, libre, transparent et inclusif pour que les résultats soient acceptés par tous.


Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Au pied du volcan Nyiragongo, à une dizaine de kilomètres de Goma au Nord-Kivu, les travaux d’aménagement du site où devait se tenir la messe papale s’étaient arrêtés depuis fin juin. Du chantier ouvert il y a 7 mois, il ne reste que la charpente de la tribune et quelques traçages de la vaste étendue qui était déjà compartimentée en zones.


Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.