Le Direct
Radio

Arusha : Tshisekedi et Kagame absents, Sama tranchant

Premier jour de la retraite de haut niveau à Arusha pour le 22ème sommet ordinaire des chefs d’Etat de la Communauté des États d’Afrique de l’Est (EAC). Les deux frères ennemis, Félix Tshisekedi et Paul Kagame se sont fait représenter par leurs Premiers ministres respectifs.

Par Jeanric Umande

Le chef du gouvernement congolais, Jean-Michel Sama Lukonde a rappelé jeudi à Arusha en Tanzanie au sommet des chefs d’État de l’EAC que les échanges commerciaux seront florissants si la partie Est de la RDC est débarrassée de l’insécurité entretenue malheureusement par quelques pays voisins du Congo-Kinshasa membres de cette organisation. @Photo Droits tiers

publié le 22 juillet 2022 à 04:42:32

Premier jour de la retraite de haut niveau à Arusha pour le 22ème sommet ordinaire des chefs d’Etat de la Communauté des États d’Afrique de l’Est (EAC). Les deux frères ennemis, Félix Tshisekedi et Paul Kagame se sont fait représenter par leurs Premiers ministres respectifs.

Le rendez-vous était pourtant éminemment symbolique. Une rencontre qui mettrait en évidence les trois chefs d’État les plus concernés par les ébranlements sécuritaires de ces dernières semaines dans l’Est de la République démocratique du Congo, à savoir le Rwanda, l’Ouganda et la RDC. Si la raison de l’absence de Tshisekedi est connue pour son contrôle médical en Europe, celle justifiant la non participation de Paul Kagame n’a pas été formellement révélée. Seule assurance, la présence du président Yoweri Kaguta Museveni de l’Ouganda, qui, outre le Rwanda, est l’autre face de la guerre du M23.

Sama Lukonde rappelle aux chefs d’État l’urgence de stabiliser la RDC

Le Premier ministre congolais a saisi l’occasion de cette retraite des chefs d’État pour placer les choses dans leur contexte. Un contexte lourdement fragilisé par une guerre injuste du M23 supporté par le Rwanda et l’Ouganda. “C’est important de mentionner que lorsqu’on parle de la libre circulation des biens et des personnes, on parle aussi des questions sécuritaires. Parce qu’il faut assurer la sécurité de ces biens et de ces personnes. Ici nous, la RDC, nous réalisons que l’insécurité est un frein à ces échanges qui pourraient s’accroître si jamais dans des zones comme l’Est de la République démocratique du Congo, nous avons plus de paix”, a fait observer Sama Lukonde.

Connu pour ses réserves absolues sur les questions politiques sensibles, Sama est sorti de sa loge religieuse pour souligner que les États agresseurs de la RDC sont justement membres de la Communauté des États d’Afrique de l’Est et présents à ces assises”. Ce n’est un secret pour personne que nous nous efforçons de nous battre pour arriver à résoudre ce problème sécuritaire, problème sécuritaire causé par des groupes terroristes qui, parfois, trouvent leurs bases arrières ou même certains appuis au sein des pays membres de notre organisation”, a-t-il déclaré face aux différents chefs d’État parmi lesquels se trouvait Yoweri Kaguta Museveni.

Mais au-delà de ça, croit-il, c’est important et c’est pour ça que la République démocratique du Congo participe à ce forum, pour “garantir des échanges qui peuvent permettre d’éradiquer ce problème”, a ajouté Sama Lukonde.

Les échanges inter-pays existent et se renforcent

Par ailleurs, le chef du gouvernement congolais a loué les bons exemples des échanges entre la République démocratique du Congo et quelques pays membres de l’EAC. “Pour parler de la libre circulation des personnes et des biens, nous avons déjà beaucoup évolué avec notre pays voisin, le Burundi mais aussi le Rwanda où nous circulons sans avoir besoin de visas. Nous nous efforçons de garder nos frontières les plus longtemps possible ouvertes pour permettre ces échanges. Il faut poursuivre ce type d’arrangements avec les autres pays de l’EAC. C’est possible de le faire parce que nous sommes en échanges avec le Kenya, la Tanzanie, pour justement accroître nos échanges, ouvrir nos couloirs, et nous assurer que nous puissions permettre la libre circulation des biens et des personnes”, a-t-il indiqué.

Le sommet qui va se clôturer ce vendredi 22 juillet connaît la participation des présidents Samia Suluhu Hassan de la Tanzanie, Uhuru Kenyatta du Kenya et président en exercice de l’EAC, Evariste Ndayishimiye du Burundi, et Yoweri Museveni de l’Ouganda. Le Rwanda et le Soudan du Sud ont été représentés par leur Premier ministre respectif. Le président de la Somalie, Tsheik Mohamed, en a été l’invité spécial. Le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde est accompagné à ces travaux par le ministre du Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa, des experts de la présidence de la République notamment le mandataire spécial du chef de l’Etat, Serge Kabeya Tshibangu, le coordonateur de la Cellule d’appui au Programme d’urgence intégré de développement communautaire, Philippe Ngwala, ainsi que des membres de son cabinet.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

Dans les mois à venir, l’insécurité alimentaire dans la ville de Mbuji-Mayi, au Kasaï oriental sera progressivement conjuguée au passé.


Sécurité

Une base opérationnelle de la Mission de l’ONU en RDC a été attaquée dans la nuit du vendredi 30 septembre 2022, par des miliciens du groupe armé Twirwaneho, faisant un mort dans les rangs de casques bleus, à Minembwe, dans la province du Sud-Kivu.

Appel d'offres

Banque centrale du Congo : Avis d’appel d’offres national


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.