Le Direct
Radio

Elections locales au Mexique : le parti au pouvoir conforte sa domination

Fondé il y a sept ans à peine, le parti de gauche au pouvoir au Mexique a conforté dimanche sa suprématie en remportant quatre des six élections au poste de gouverneurs d’Etat, se substituant encore davantage à l’ancienne force politique dominante.

Par Ouragan avec AFP

publié le 6 juin 2022 à 06:51:54

A deux ans de la prochaine présidentielle, le Mouvement pour la régénération nationale (Morena) du président Andres Manuel Lopez Obrador (AMLO) et ses alliés vont désormais diriger une vingtaine d’Etats sur 32, en plus de disposer de la majorité au Congrès et au Sénat.

Morena domine largement une alliance d’opposition qui intègre l’ancien parti hégémonique du Parti de la Révolution institutionnelle (PRI), au pouvoir pendant plus de 70 ans jusqu’en 2000, et en perte de vitesse depuis la victoire d’AMLO à la présidentielle de 2018.

Le parti du président a par exemple décroché haut la main le poste de gouverneur dans l’Etat industriel d’Hidalgo (centre), fief du PRI pendant 93 ans, d’après le premier décompte de l’Institut national électoral (INE).

Morena s’impose avec 55 à 58% des voix dans l’Etat du Quintana Roo (sud-ouest), la vitrine touristique du Mexique avec 12,5 millions de visiteurs dont sept millions d’étrangers l’année dernière sur les plages de Cancun, Tulum et de la Riviera maya, d’après des statistiques locales.

La nouvelle gouverneure, Mara Lezama, est l’actuelle maire de Cancun, où le sentiment d’insécurité est l’un des plus forts du pays, avec des petits trafiquants de drogue qui se disputent le contrôle du marché (extorsions, règlements de compte qui se traduisent à l’occasion par des fusillades).

“Parti dominant”

Morena emporte également l’Etat du Oaxaca (sud-ouest), une autre destination touristique sur la côte Pacifique frappée il y a une semaine par un ouragan.

Le parti du président Lopez Obrador, lui-même très populaire dans les sondages, remporte enfin le poste de gouverneur dans l’Etat du Tamaulipas (nord-est), à la frontière avec le Texas, où des milliers de migrants espèrent passer aux Etats-Unis, sous la menace des passeurs et des narco-trafiquants.

L’alliance d’opposition du PRI avec le PAN (droite) et le PRD (gauche) se contente des Etats du Durango et d’Aguascalientes.

Morena apparaît désormais comme le “parti dominant” comme le fut le PRI, assure l’historien José Antonio Crespo joint par l’AFP.

Quelque 11,7 millions d’électeurs étaient appelés au urnes (sur un total de 93 millions), avec une participation qui n’a dépassé 55% dans aucun des six Etats en jeu, d’après le journal espagnol El Pais.

La campagne n’a pas été ensanglantée par des assassinats de candidats, comme ce fut le cas il y a un an avant les élections législatives de juin 2021, qui avaient consolidé l’assise de Morena.

Morena a toutefois dénoncé l’enlèvement de quatre de ses militants dans l’Etat du Durango.

Un militant du Morena a par ailleurs été assassiné dimanche à Juchitan, dans l’Etat d’Oaxaca (sud-ouest), ont souligné plusieurs médias, citant un communiqué du parquet qui ne précise pas si l’assassinat est lié à l’engagement politique de la victime.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

La Casamance s’est recueillie lundi à la mémoire des près de 1.900 passagers du Sénégal et de multiples nationalités morts 20 ans plus tôt jour pour jour dans le naufrage du Joola, un des pires désastres maritimes civils de l’histoire.


Grogne sociale

“Choqué”, le mot dénote du ton ferme utilisé par Denis Mukwege après la violente répression de la manifestation des médecins du SYNAMED en grève sèche depuis deux mois.

Appel d'offres

Banque centrale du Congo : Avis d’appel d’offres national


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.