Le Direct
Radio

RDC : les fidèles kimbanguistes célèbrent ce 25 mai la fête de la nativité

Les fidèles de l’Eglise kimbanguiste célèbrent la fête de la nativité ce mercredi 25 mai sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo (RDC) et partout à travers le monde où elle est implantée.

Par Alexis Emba

Des fidèles de l’église kimbanguiste lors de la célébration de Noël, le 25 mai 2017, à Nkamba, en RDC @JOHN WESSELS / AFP.

publié le 25 mai 2022 à 09:58:00

A Kinshasa, ils se retrouvent au Centre d’accueil situé dans la commune de Kasa-Vubu et aussi dans leurs différentes paroisses pour commémorer l’événement.  Vêtus de couleurs traditionnelles vert et blanc, les fidèles de l’Eglise kimbanguiste vont damer le macadam de différentes artères de la capitale congolaise, accompagnés de leur fanfare, jusqu’au centre d’accueil. Sur le lieu, une messe sera dite pour célébrer cette grande fête de nativité.

Le ministère de «Papa Simon Kimbangu» qui a totalisé cent ans et dont la renommée se répand au-delà des frontières nationales, a débuté le 6 avril 1921, à Nkamba. Selon les kimbanguistes, la fête de Noël ne se célèbre pas le 25 décembre mais plutôt le 25 mai, jour de la naissance de Jésus-Christ dans leur religion.

L’Eglise kimbanguiste a été créée par le protestant baptiste Simon Kimbangu. Elle voit le jour à Nkamba, qui se situe à 195 kilomètres à l’ouest de Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo. Simon Kimbangu a passé les 30 dernières années de sa vie en prison.

Certains analystes relatent que c’est dans un contexte colonial que Simon Kimbangu se fait connaitre en 1921 en tant que prophète. Son ministère est à la fois un mouvement d’éveil spirituel et un mouvement politique. L’homme de Dieu est parmi les précurseurs de l’indépendance du Congo.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le professeur Noël Tiani Mwadiamvita a honoré le DG Junior Mata d’une visite mémorable à son office le mercredi 28 février 2024.


Élection

Kadima joue bien à la comédie. Après le tripatouillage des résultats des élections du 20 décembre, le chef de la CENI veut se donner bonne conscience. Au lieu de condamner d’abord la vaste tricherie opérée à l’interne avec des machines à voter données aux candidats, le bureau Kadima promet des sanctions exemplaires contre certains candidats sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs de provinces pour des actes de corruption auprès des grands électeurs que sont les députés provinciaux en échange de leurs suffrages. Une pure distraction.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2656 CDF
1 Euro2 876,32 CDF
1 Yuan369,08 CDF
1 FCFA4,38 CDF

Appel d'offres

Avis de Vente


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.