Le Direct
Radio

A Kimpese, Julien Paluku visite la nouvelle usine de production des emballages du ciment

Des emballages du ciment souvent importés par des entreprises de cimenterie et ceux des produits agricoles seront désormais produits au Kongo central.

Par Alexis Emba

Le ministre de l’Industrie, Julien Paluku visitant le mercredi 25 mai 2022, les installations de la société BAGS et SACKS SARL à Kimpese @Photo Ministère Industrie

publié le 26 mai 2022 à 10:11:00

Le ministre de l’Industrie a visité mercredi les usines de production des emballages du ciment et des produits agricoles de la société BAGS et SACKS installées dans le territoire de Songololo, au Kongo central. La visite de Julien Paluku s’est inscrite dans le cadre de la mise en œuvre du Plan directeur d’industrialisation de la République démocratique du Congo (RDC). La société BAGS et SACKS SARL va désormais produire 40 millions d’emballages du ciment et 12 millions pour les produits agricoles par année.

A travers ces productions, 220 emplois directs ont été créés en faveur de la population locale. “Nous devons tout faire pour encourager tous les opérateurs économiques qui veulent créer des petites unités de transformation, de production”, a dit Julien Paluku. Et de poursuivre : “Cette société est venue nous voir pour présenter un projet devant répondre à une demande locale à Kimpese. Il y a quatre cimenteries mais qui importaient leurs emballages de l’extérieur et ça faisait des milliers de dollars qui sortaient chaque jour. Elle s’est adressée à nous pour accompagner le gouvernement dans le cadre de l’installation des unités de transformation des matières premières pour produire des emballages au niveau local. Le gouvernement a accédé et cofinancé avec d’autres partenaires en vue de créer des emplois en faveur des Congolais”.

Le ministre Paluku a souligné que ce genre d’investissements mérite d’être protégé par le gouvernement congolais. Voilà pourquoi il a formulé la dernière demande aux tenanciers de cimenterie que le gouvernement va interdire l’importation des produits d’emballage du ciment au seul motif qu’il existe désormais une offre locale qui est en mesure de satisfaire à la demande locale.

L’ex-gouverneur du Nord-Kivu a saisi l’occasion pour appeler la population du Kongo central et particulièrement celle de Kimpese et Songololo à protéger cette industrie et à l’accompagner. Aux services de l’Etat, il leur a demandé de cesser avec les tracasseries. “Nous demandons aux différents services de l’Etat de cesser de croire que c’est ici qu’on va se remplir des poches. L’opérateur a besoin de se sentir en sécurité parce qu’il sait qu’il a des obligations, notamment celles de payer les taxes”, a-t-il martelé. M. Paluku a formulé le vœu de voir cette société s’étendre aussi dans d’autres provinces notamment dans l’espace Katanga, tout en l’assurant le même accompagnement du gouvernement.

Heureux, le DG de la société BAGS et SACKS, Hussein Ladha, a remercié le ministre de l’Industrie pour la visite dans ses installations avant de lancer un appel aux sociétés de cimenterie de se procurer ses produits qui sont de très bonne qualité. “Nous comptons sur la bonne foi des opérateurs du secteur de ne plus importer les emballages mais d’acheter désormais chez nous”, a lancé Hussein Ladha.

Lors de cette visite guidée, le ministre Julien Paluku était accompagné des experts de différents services de son ministère (FPI et ANAPI).

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

L’insécurité alimentaire et nutritionnelle faire parmi les fléaux qui gangrènent la République démocratique du Congo depuis des années. Plusieurs provinces touchées par les conflits armés et intercommunautaires sont les plus frappées. Voilà pourquoi, le Réseau de l’alliance parlementaire pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en République démocratique du Congo (RAPSAN/RDC) a résolu d’impliquer les députés nationaux et les sénateurs dans ce combat contre la faim.


GUERRE

Après cinq jours de trêve, des combats à l’arme lourde ont repris jeudi dans l’est de la République démocratique du Congo entre le M23 et l’armée congolaise, qui a accusé ces rebelles d’avoir massacré mardi au moins 50 civils.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.