Le Direct
Radio

ESU : conflit entre les professeurs locaux et ceux venus de la diaspora

Malgré la fin de la grève à l’Enseignement supérieur et universitaire, les remous persistent. La paix sociale prétendument restaurée n’est que de façade.

Par Kokolo Jean

Les étudiants au campus de l’Université de Kinshasa @ Photo Droits tiers.

publié le 11 avril 2022 à 16:38:54

La reprise des activités académiques n’a pas éteint la flamme des contestations. Depuis quelques jours, le corps professoral crie aux inégalités de traitement. En effet, il existe deux catégories de professeurs à l’ESU à savoir les professeurs à temps plein qui travaillent au pays et leurs collègues qui vivent à l’Étranger ( Europe et États-Unis) généralement des retraités. Ceux-là viennent uniquement pour quelques semaines voire pour un mois pour donner cours. D’ailleurs, parmi eux, apprend-t-on, certains avaient bénéficié des bourses d’étude mais ont refusé carrément de retourner au pays.

Curieusement, les professeurs visiteurs sont les plus considérés, les plus privilégiés. Ils sont fréquemment nommés et montent en grade sans pour autant travailler à temps plein. Une injustice que fustigent les professeurs locaux.

Devant cette politique de deux poids, deux mesures, les professeurs évoluant au pays accusent les autorités issues de la diaspora de complicité et surtout d’être à la base de cette discrimination.

Ils se sentent lésés. Ils pointent leurs collègues de la diaspora de jouir avec l’argent de l’État congolais sans véritablement mouiller le maillot. E plus, ils bénéficient de dons et autres avantages de l’État alors qu’ils travaillent partiellement.

L’un des protestaires qui a requis l’anonymat soutient que dans les pays organisés les professeurs qui travaillent partiellement sont payés au prorata temporis ( proportionnellement au temps écoulé) et la différence d’argent permet de consolider les salaires des professeurs qui travaillent à temps plein et de mécaniser les nouveaux docteurs à thèse. Le cri de détresse est lancé aux autorités du pays afin de réparer ce traitement inégal à la lumière du tableau peint ci-dessus.

Sont interpellés, le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire ainsi que ses collègues des Finances et du Budget. Ils ne doivent pas dilapider l’argent des contribuables congolais en payant les professeurs ayant choisi de fuir à l’étranger avec une prestation de service de 50% au pays.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Une tragédie a frappé la ville de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, dans l’est de la RDC. Une mère et ses trois enfants ont péri dans un incendie survenu dans la nuit de dimanche à lundi, a rapporté l’Agence congolaise de presse (ACP) ce lundi 10 juin, citant des sources locales.


Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,803.00 CDF
1 Euro3,044.90 CDF
1 Yuan384,59 CDF
1 FCFA 4,64 15686 CDF

Appel d'offres

Sélection des fournisseurs des équipements médicaux en faveur des projets du FCP III – Phase transitoire en Ituri et au Sud Kivu


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.