Le Direct
Radio

FAO : les communautés locales sensibilisées à l’Equateur

Les communautés et acteurs indépendants impliqués dans la préservation et la reconstitution des forêts ont été suffisamment outillés grâce à la FAO.

Par Kadhafi Ntikala

publié le 4 mars 2022 à 19:16:24

Ils ont été sensibilisés sur le mode de paiement des services environnementaux (PSE) dans le cadre du projet PIREDD/Équateur que l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) exécute, en partenariat avec le Fonds mondial pour la nature (WWF/RDC). Cette sensibilisation est intervenue lors d’une mission conjointe FAO-Exécutif provincial dans le secteur du Lac Tomba, territoire de Bikoro, dans la province de l’Equateur.

Selon le bureau d’antenne FAO/Mbandaka, cette journée de sensibilisation est tombée à pic car le paiement des services environnementaux se faisait auparavant par le WWF dans le cadre du protocole conclu avec la FAO mais aujourd’hui ces prérogatives lui ont été retirées afin d’éviter qu’elle ne soit juge et partie. Désormais, le Fonds mondial pour la nature (WWF) ne s’occupera que de l’aspect technique. Ainsi, la FAO devra signer un autre accord avec une institution financière offrant les services “cash transfert” en vue de s’occuper de paiement pour les services environnementaux. Cela permettra à l’agence onusienne de s’assurer que l’argent est bel et bien arrivé chez les communautés bénéficiaires.

Par ailleurs, cette mission conjointe a apprécié le travail abattu par les reboisseurs dans tous les sites visités, notamment Momboyo, Mpenda, Nioni, Bwembete, Isuma eloko et Ehanga et ce, conformément au rapport d’évaluation des travaux de reboisement fait par WWF, en collaboration avec la société civile et soumis à la FAO.

Les communautés impliquées dans les travaux de reboisement ont émis le vœu de voir ce projet continuer car, d’après elles, c’est une opportunité d’emploi sûr et générateur des revenus dans leurs ménages. Ces revenus leur permettent de prendre en charge la scolarité de leurs enfants et aussi répondre à d’autres besoins secondaires. Ainsi, les communautés demandent à la FAO d’accélérer le processus en cours de leur paiement via cash transfert afin qu’elles puissent se décharger de leurs besoins.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

L’insécurité alimentaire et nutritionnelle faire parmi les fléaux qui gangrènent la République démocratique du Congo depuis des années. Plusieurs provinces touchées par les conflits armés et intercommunautaires sont les plus frappées. Voilà pourquoi, le Réseau de l’alliance parlementaire pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en République démocratique du Congo (RAPSAN/RDC) a résolu d’impliquer les députés nationaux et les sénateurs dans ce combat contre la faim.


Justice

Contre toute attente, la Cour constitutionnelle donne raison à Pascal Beveraggi dans l’affaire qui l’oppose à Moise Katumbi. Un arrêt controversé est rendu aux forceps. L’acte étonne non seulement les acteurs de la justice mais également des citoyens lambda.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.