Culture

RDC : divergence sur le lieu de l’inhumation de Defao

Kinshasa ou la ville de Kisantu au Kongo central ? C’est la grande question qui n’a pas encore trouvé de réponse. La famille biologique et celle artistique ne s’accordent pas sur le lieu de l’inhumation du patron de Big Star.

author-image

Par Raphaël Mansangu

RDC : divergence sur le lieu de l’inhumation de Defao

Après plusieurs reports, la dépouille mortelle de la star de la chanson congolaise en provenance de Douala au Cameroun, est arrivée mercredi à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.

Cependant, lors d’un échange serré avec la ministre nationale de la Culture, les membres de famille biologique de l’artiste ont émis le vœu que leur frère soit mis en terre, le 23 janvier 2022, à Kinsatu dans la province du Kongo central. Un choix qui ne passe pas pour ses collègues artistes, qui souhaitent que son inhumation ait lieu à la Nécropole entre terre et ciel à N’sele, dans la périphérie de Kinshasa.

Général Defao, son vrai nom, Lulendo Matumona est décédé le 27 décembre 2021 à l’hôpital Laquintinie de Douala au Cameroun. Selon des sources concordantes, l’artiste aurait contracté le Covid-19 lors de son séjour au pays de Manu Dibango.

Pointé parmi les icônes de la chanson congolaise, il a aligné des titres qui ont fait bouger l’Afrique à l’instar de : « Radio trottoir », « Amour scolaire », « Famille Kikuta » et la liste n’est pas exhaustive. Avec un parcours typiquement congolais, Général Defao a débuté sa carrière en 1976 à Kinshasa. Il a eu pour modèle, à l’époque : Papa Wemba, Nyoka Longo, Gyna Efonge et Evoloko Joker, tous chanteurs du groupe Zaiko des années soixante-dix. Mais celui auquel il s’identifie le plus, c’est Tabuley Rochereau du côté chanson.

En attendant un consensus entre les deux parties, le corps de Defao est placé à la morgue de l’hôpital du Cinquantenaire dans la commune de Kasa-Vubu, à Kinshasa.

uf2 sonas
cnsapp