Société

Procès Rossy Mukendi : des dommages et intérêts dérisoires à charge de l’État congolais (Palmer Kabeya)

Le militant pro-démocratie, « Palmer Kabeya juge » dérisoire’ le montant à payer infligé à la République démocratique du Congo (RDC) en faveur de la partie civile.

author-image

Par Alexis Emba

Procès Rossy Mukendi : des dommages et intérêts dérisoires à charge de l’État congolais (Palmer Kabeya)

Réagissant mardi 11 janvier 2022, sur Ouragan.cd, l’activiste de Filimbi estime que la somme de 125.000 dollars américains retenue par la Cour militaire à titre des dommages et intérêts contre la RDC paraît dérisoire par rapport au sacrifice suprême consenti par ce vaillant militant pour l’alternance politique au sommet de l’État.

Pour lui, ce montant doit être revu à la hausse parce que Rossy Mukendi a coloré de son sang le combat pour qu’aujourd’hui le pays connaîsse sa première alternance politique. La Cour militaire a rendu lundi son verdict dans le procès Rossy Mukendi. Elle a condamné la commissaire principale adjointe de la police, Carine Lokeso, à 10 ans de prison ferme pour violation des consignes et à perpétuité pour participation au meurtre. Son co-accusé Tokis Kumbo a été acquitté pour violation des consignes mais condamné à la peine capitale pour meurtre.

La RDC a été condamnée à payer à titre des dommages et intérêts, le montant de 125. 000 dollars américains à la partie civile.

Rossy Mukendi, initiateur du Collectif 2016, avait été tué par balles le 25 février alors qu’il participait à une manifestation à l’appel des laïcs catholiques pour exiger des élections libres et crédibles.

uf2 sonas
cnsapp