Volcan

Volcan Nyiragongo : une délégation gouvernementale à Goma pour l’évaluation

Suite à l’activité intense du volcan Nyiragongo, le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a dépêché une délégation gouvernementale à Goma, au Nord-Kivu.

author-image

Par Magloire Tsongo

Volcan Nyiragongo : une délégation gouvernementale à Goma pour l’évaluation

Les ministres du Budget, de la Santé, de l’Industrie, de la Recherche scientifique , des Affaires sociales ainsi que du directeur adjoint du cabinet du chef de l’État en charge du Progrès social sont arrivés mardi 11 janvier aux premières heures. Leur mission est de s’enquérir de la situation après l’annonce par l’observatoire volcanologique de Goma (OVG) de la reprise des activités du célèbre volcan de Nyiragongo.

« Comme vous le savez bien, ça fait quelques jours que des chercheurs ont annoncé la reprise des mouvements sismiques au sein du volcan Nyiragongo et qui suscitent des inquiétudes. C’est pourquoi dans l’esprit de l’anticipation, nous sommes venus avec une forte délégation interministérielle », a laissé attendre Aimé Boji Sangara qui conduit la délégation.

Le ministre du Budget ajoute que les délégués du gouvernement ont échangé longuement avec les experts de l’OVG, les responsables de la Protection civile, le chef de division de la Santé ainsi que le comité provincial de sécurité. Les discussions ont tourné principalement autour de l’évaluation de la situation sur le terrain et l’accélération du processus d’actualisation du plan de contegence pouvant aider en cas d’une probable éruption.

Rassuré après l’entretien, Aimé Boji a appelé les habitants de Goma et du territoire de Nyiragongo à la sérénité et à ne pas céder à la panique car selon lui, le gouvernement et les experts de l’OVG ont renforcé la surveillance du célèbre volcan de Nyiragongo. Après la réunion, la délégation gouvernementale est allée visiter le laboratoire Felix Tshisekedi construit récemment dans les installations de l’OVG Goma.

L’Observatoire volcanologique de Goma (OVG) a annoncé vendredi 07 janvier 2021 avoir enregistré « une intense activité » du volcan Nyiragongo encore actif dans l’est de la République démocratique du Congo, où la dernière éruption en mai avait causé la mort de 32 personnes.

« En plus des activités dans le cratère central du Nyiragongo, il s’observe une intense activité des trémors volcaniques (vibrations continues) sur le flanc sud de ce volcan entre Kibati – Shaheru – Mudjoga », explique le directeur de l’OVG, le professeur Adalbert Muhindo. L’OVG a demandé aux habitants de Goma (RDC) et Gisenyi (Rwanda) « d’observer des mesures strictes d’hygiène et de ne pas consommer les eaux de pluie ». Malgré cette situation, l’OVG considère que « le niveau d’alerte du volcan Nyirangongo reste le jaune », appelant toutefois à la « vigilance ».

L’éruption du volcan Nyiragongo le 22 mai dernier avait fait 32 morts et détruit plusieurs centaines de maisons dans la ville de Goma. Le 26 septembre, un lac de lave a réapparu dans le cratère du Nyiragongo, quatre mois après l’éruption, considéré par des experts comme un moyen trouvé par ce volcan pour respirer.

uf2 sonas
cnsapp