Politique

Kabund zappé, la base l’invite à quitter la présidence de l’UDPS

La jeunesse consciente de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS-Tshisekedi), structure des militants du parti présidentiel prend acte de la démission de Jean-Marc Kabund de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale.

author-image

Par Reagan Ndota

Kabund zappé, la base l’invite à quitter la présidence de l’UDPS

Dans une déclaration faite, ce samedi 15 janvier, devant le siège du parti situé dans la commune de Limete à Kinshasa, ces jeunes invitent Kabund à renoncer également à ses fonctions de président intérimaire du parti, pour lesquelles il avait reçu mandat spécial de la part du président Félix Tshisekedi.

D’un ton ferme, ils réaffirment leur soutien total au chef de l’État et à la garde républicaine. Pour eux, l’acte posé par le numéro 2 de l’Assemblée nationale est un manquement grave à l’endroit du garant du bon fonctionnement des institutions.

« Elle prend acte de la démission de l’honorable Jean-Marc Kabund au poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale annoncée sur son compte Twitter officiel et le félicite pour son courage de reconnaître ses erreurs et s’effacer. Cependant, nous regrettons que cette démission se soit faite sans avoir consulté, au préalable, ni le chef de l’État, ni l’exécutif national du parti, seul organe de la direction politique de qui il tient ce mandat. Ce qui constitue un manque d’élégance qui ne saurait passer sous silence », ont-ils condamné.

« L’UDPS, c’est Félix Tshisekedi ou rien », a tranché un combattant au micro d’Ouragan.cd. ce bouillant militant du parti présidentiel ne veut plus de Kabund qu’il somme de rentrer dans le Haut-Lomami où il avait été recruté par feu Étienne Tshisekedi Wa Mulumba.

« On lui avait dit que c’est nous les propriétaires du parti. Dégage ! Tu as manqué du respect à celui qui t’a propulsé. Tu vas rentrer à Kamina, on ne veut pas de toi », a-t-il déclaré brutalement.

Des chants hostiles à JM. Kabund sont entonnés. Deux grandes affiches ont été hissées devant le siège du parti sur lesquelles il est écrit : « Kabund-Hitler dégage ! S’en prendre à la garde républicaine, c’est toucher Félix Tshisekedi ; respecter la garde républicaine. Mura plus base = sécurité de Félix Tshisekedi ».

Selon les informations parvenues à Ouragan.cd, le premier vice-président de la Chambre basse du Parlement va formaliser sa démission la semaine prochaine.

Lors de l’annonce de sa démission, Jean-Marc Kabund a affirmé qu’il compte écrire une nouvelle page de son histoire. Dignitaire du régime Tshisekedi, il a vu sa résidence être vandalisée par les éléments de la garde républicaine 24 heures après une altercation entre un élément de cette unité chargée de la protection du président de la République et les policiers commis à sa sécurité.

uf2 sonas
cnsapp