Justice

Condamnation de C. Lokeso : « la justice a été rendue à la veuve et aux orphelins de Rossy Mukendi  » ( Mushobekwa )

La condamnation à perpétuité prononcée contre la commissaire supérieure adjointe Carine Lokeso pour meurtre de Rossy Mukendi en février 2018, a été bien accueillie par la ministre honoraire des Droits humains, Marie-Ange Mushobekwa.

author-image

Par Reagan Ndota

Condamnation de C. Lokeso : « la justice a été rendue à la veuve et aux orphelins de Rossy Mukendi  » ( Mushobekwa )

Membre de la famille politique de Joseph Kabila, l’ancienne journaliste, après avoir écouté la version de plusieurs témoins de ce meurtre, estime que la Cour militaire de Kinshasa-Matete a rendu justice à la famille de l’activiste Mukendi. Elle rappelle que cette peine est l’une des recommandations formulées par la commission d’enquête mixte « CEM-3121 » qu’elle avait dirigée.

« Je pense que justice a été rendue à la veuve et aux orphelins de Rossy Mukendi. Je salue cette condamnation que la commission 3121 que j’ai dirigé avait recommandée », s’est-elle réjouie.

Les travaux de la CEM -3121 s’étaient déroulés du 5 février au 10 mars 2018. Plusieurs violations et atteintes relatifs aux droits de l’homme en lien avec les manifestations publiques de l’époque, appelées par le Comité laïc de coordination (CLC) avaient été documentées.

Le rapport de cette commission a mentionné quatorze morts, soixante-cinq blessés, quarante cas d’arrestations, détentions, tortures et traitement cruels, inhumains et dégradant ainsi que dix cas d’extorsion et vol à mains armées.

Pour les journées du 31 décembre 2017 et 21 janvier 2018, il a été rapporté à la CEM-3121 que plusieurs paroisses ont été prises d’assaut dès les premières heures par des policiers, militaires et agents de sécurité lourdement armés, allant jusqu’à empêcher certains chrétiens à accéder dans les églises dont d’ailleurs certaines, selon la commission Mushobekwa, ont été carrément scellées par les agents de la police sans aucune décision judiciaire.

Pour contribuer à la lutte contre l’impunité, la CEM-3121 avait souhaité que ce rapport constitue une base d’enquête judiciaire à l’encontre des présumés auteurs et complices des violations et atteintes de droits de l’homme.

Après plusieurs mois de procès, la justice militaire a rendu son arrêt, le lundi 10 janvier 2022. La commissaire supérieure adjointe, Carine Lokeso a écopé d’une servitude pénale à perpétuité assortie de 10 ans de sûreté incompressible pour meurtre de Rossy Mukendi.

uf2 sonas
cnsapp