Le Direct
Radio

Congo Airways, des magouilles à l’excès

Voyager avec Congo Airways est un drame. Le personnel excelle par des magouilles. Les billets sont monnayés même à quelques minutes du vol. Honte pour une compagnie qui prétend être le fleuron de l’aviation congolaise.

publié le 23 décembre 2021 à 13:14:44

A Kisangani, chef-lieu de la Tshopo, au guichet de Congo Airways, c’est l’enfer. Tout est fait pour tracasser les clients. Le trafic illicite de billets est la règle. Les passagers en règle sont mis de côté. Les plus offrants sont privilégiés. “Vous avez votre billet, ça nous ne concerne pas. Nous, on s’en tient à ce qui nous est dit”, lâche toute honte bue, un agent de Congo Airways. Même les passagers qui ont leurs billets, sont débarqués. Et l’autre agent de crier : “nous avons reçu des recommandations. Les recommandés doivent partir”. En plus, les passagers débarqués sont obligés de payer une pénalité de 50 dollars. “Ce sont les stigmates d’une compagnie de merde”, tempête un passager en ordre avec son billet. A l’aéroport de bangboka, même les agents d’autres services de l’État ont le dégoût de cette compagnie. Les pratiques qui ont élu domicile à Kisangani, indignent. Des brebis galeuses ternissent l’image de la compagnie qui peine à mieux servir les Congolais. La scène vécue par les passagers le jeudi 23 décembre 2021 est purement démoniaque. On retire et on ajoute les gens au manifeste comme dans une foire où seule la loi de la jungle guide les mafieux.

A vrai dire, la compagnie est une véritable catastrophe, dénonce un client qui doit se prendre en charge pendant son séjour lui imposé par la compagnie. Depuis toujours, Congo Airways est un casse-tête pour les Congolais. Avec un seul avion, la compagnie est obligée de recourir à un lising avec Kenya Airways. Une compagnie aux couleurs nationales mais avec un personnel à bord kenyan. Des hôtesses à bord parlent anglais. Inadmissible, a tonné un élu vexé par une gestion médiocre de la prétendue compagnie nationale.

Des sources recoupées indiquent que Congo Airways vit une situation de faillite non déclarée. La compagnie n’arrive plus à supporter ses charges. Même, les principaux actionnaires se plaignent du manque de management de la direction. Le projet a été mal conçu et les conséquences sont là. Il ne reste qu’à l’Etat, principal actionnaire de déclarer la faillite de cette compagnie déjà à terre.

CP/ Kalokolo Kitangala

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

L’ingénieur André Kopita dénonce la spoliation d’environ 50 de 300 hectares de la concession du jardin botanique et zoologique de Gbadolité, au Nord-Ubangi.


Visite papale

Réconforté et affermi par le message de paix du Pape François, Martin Fayulu décide d’accorder finalement le pardon à ceux qui ont volé, selon lui, la victoire du peuple en 2018.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.