Politique

CENI : les progressistes du FCC disposés à rencontrer Mboso

La Dynamique progressiste révolutionnaire du Front commun pour le Congo s’est dit samedi 4 décembre, disposée à répondre à l’appel lancé à l’opposition par le président de l’Assemblée nationale.

author-image

Par Richard Ntumba

CENI : les progressistes du FCC disposés à rencontrer Mboso

Trois postes sont restés vacants au sein de la commission électorale nationale indépendante. L’opposition FCC aile Raymond Tshibanda a, une fois de plus, rejeté catégoriquement l’offre de Mboso. Le bloc radical de la famille politique de Joseph Kabila maintient donc son refus de donner les noms de ses délégués à la centrale électorale.

Par contre, les révolutionnaires du Front commun pour le Congo estiment eux, que l’urgence s’impose désormais pour mettre un terme à l’impasse qui mine le processus de mise en place des animateurs de la CENI, laquelle risque malheureusement de conduire vers le glissement en 2023. « C’est pourquoi, la Dynamique progressiste révolutionnaire du FCC décide à l’unanimité d’approcher le bureau de l’Assemblée nationale pour s’imprégner des dispositions pratiques de ce nouvel appel à candidature », peut-on lire dans la déclaration rendue publique samedi.

Le groupe du duo Mutamba-Matembo réaffirme sa détermination à se battre pour obtenir l’organisation des élections démocratiques, transparentes, crédibles et inclusives dans le délai constitutionnel. A bien lire le message, les anti-Tshibanda ne s’inscrivent pas dans la logique du boycott. Très clairement, ils seraient preneurs. Dans cette situation de bicéphalisme, seul le camp Mutamba présentera sa liste des candidats à la commission électorale. Liste qui sera sans doute approuvée. Le pouvoir ayant horreur du vide, les durs à cuire du FCC seront obligés de faire avec. La division actuelle du clan Kabila profite naturellement au pouvoir actuel. Le régime Tshisekedi va s’engouffrer dans ce conflit, soit pour dynamiter de l’Intérieur la plateforme de l’ancien président ou soit la fragiliser davantage.

Encore une fois, les révolutionnaires ont réaffirmé leur loyauté et fidélité à l’autorité morale, Joseph Kabila.

uf2 sonas
cnsapp