Économie

Durban : l’ANAPEX a vanté les produits made in Congo à l’IATF

L’Agence nationale de promotion des exportations (ANAPEX) accompagne les exportateurs congolais à tous les grands rendez-vous d’affaires et d’échanges à travers la planète.

author-image

Par Alexis Emba

Durban : l’ANAPEX a vanté les produits made in Congo à l’IATF

Voila qui a justifié la présence d’une délégation de cet établissement public à la Foire commerciale intra-africaine (IATF) qui s’est tenue du 15 au 21 novembre au Centre de conférences internationales (ICC), à Durban en Afrique du sud. L’ATF 2021 a constitué une occasion unique pour les entrepreneurs africains d’accéder à un marché de plus d’un milliard de personnes dans le cadre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF). Le directeur général de l’ANAPEX, Mike Tambwe Lubemba, dont l’agence a reçu mission d’encadrer, d’accompagner et d’assister tous les Exportateurs des produits des secteurs de l’agriculture, de l’agro-industrie, de l’artisanat, des PME made in Congo, a accompagné le ministre du Commerce extérieur à ce salon international.

Sur place, le numéro 1 de l’ANAPEX a rencontré des officiels et entrepreneurs congolais mais aussi avec les exposants présents dans la ville touristique et économique sud-africaine. Une bonne quarantaine d’entrepreneurs congolais vivant au pays et en dehors ont ainsi eu l’occasion d’exposer leurs produits et de se mettre en compétition avec les producteurs d’autres pays. Le pavillon de la République démocratique du Congo a attiré des centaines de visiteurs venus de tous les horizons. Ils ont découvert les merveilles d’un pays fabuleux, reconnu par tous comme étant le moteur du développement de l’Afrique toute entière. Il y avait les producteurs de différentes sortes de café congolais, de vin, de piment, de différents types de poudre dont la poudre de gingembre, d’huile végétale, de textile, un producteur de montres, de téléphone made in Congo ou encore ces marchandes de produits alimentaires conditionnés en République démocratique du Congo. Il a également exposé les richesses minières, touristiques ainsi que les potentialités énergétiques du poumon de l’Afrique.

Les startups congolaises ont attiré l’attention des participants à ce salon par la qualité des produits et de la créativité congolaise. Des produits agricoles au textile en passant par la technologie et l’ingénierie, le savoir-faire des congolais ont conquis le cœur des autres africains. Toujours en première ligne dans la promotion du label made in Congo, la bannière de l’ANAPEX a encore flotté au firmament du ciel africain comme la main qui accompagne tous les entrepreneurs et attirent les investissements dans les secteurs porteurs de développement.

Le patron de l’Anapex s’est exprimé en ces termes : « La RDC est présente dans tout ce qui est foire internationale. Anapex a amené plusieurs opérateurs économiques. Notre stand est attirant, il est visité par des personnes qui cherchent des produits congolais. L’idée, c’est d’organiser un évènement pareil chez nous en RDC et nous allons le faire bientôt. Nous allons mobiliser nos producteurs, pour qu’ils soient actifs et nous allons les accompagner partout où il y a ces genres d’activités pour faire connaître leurs produits ».

ATF est une initiative de l’Union africaine, de la Banque africaine d’import-export (AFREXIMBANK) et de nombreux autres partenaires soucieux de faciliter les échanges commerciaux entre les différents pays africains. Cette deuxième édition qui s’est tenue à Durban en Afrique du Sud, a enregistré plus de 50 pays, plus de 10.000 visiteurs et un millier et demi d’exposants. La première édition s’était tenue en Egypte avec une quarantaine de pays. Avec cette troisième sortie à l’international en moins de six mois et la confiance de nombreux producteurs et exportateurs congolais, il est permis de dire aujourd’hui qu’en matière de promotion des exportations, l’ANAPEX s’est affirmée.

uf2 sonas
cnsapp