Le Direct
Radio

Transport en commun à Kinshasa, à chaque taximan sa grille tarifaire !

Vive l’anarchie ! Aucun Kinois ne peut donner aujourd’hui le prix réel d’un trajet par taxi. Tout dépend des humeurs des conducteurs et des heures. La ville s’est-elle accommodée à l’anarchie?

Par Gaby Kuba Bekanga

publié le 21 juillet 2021 à 16:14:29

Un désordre caractérise le secteur depuis plus de deux ans à Kinshasa. Pourtant, la grille tarifaire de l’hôtel  de ville est restée inchangée. Elle n’a pas été majorée depuis longtemps. Le prix du carburant a été revu légèrement à la basse.  Cela devrait automatiquement entraîner la baisse des prix de transport. Hélas,…

Comment peut-on expliquer la hausse vertigineuse du prix du transport urbain ? Les conducteurs invoquent plusieurs raisons : les embouteillages dus à l’impraticabilité des routes ou à l’exécution de certains travaux sur quelques artères de la ville. La construction des sauts-de-mouton en est une illustration ; un vrai capharnaüm. A cela s’ajoutent l’indiscipline des chauffards, l’ignorance ou la violation du code de la route, le phénomène taxi-moto et le mauvais comportement de la police de roulage ainsi que d’autres agents de l’Etat dont ceux du ministère des Transports et les fameux «bureaux 2».

psx 20210721 160852

La police au lieu de réguler la circulation routière, rançonne les conducteurs. Un racket à ciel ouvert. Avec tous ces problèmes, la circulation routière devient très difficile.

Combien coûte un trajet dans un taxi à Kinshasa ?

Enigme. Le prix de la course reste inconnu. Toutefois, les Kinois connaissent bien une pratique appelée «demi-terrain». Elle consiste à sectionner un trajet. Et, les chauffeurs l’adorent. Voici un exemple : le prix de la course centre-ville-Lemba revient officiellement à 1000 FC. Pourtant, le client est obligé de débloquer le double voire le triple pour se déplacer surtout pendant les «heures de pointe», heures de forte mobilité (le matin et le soir).

 Aisi, le client doit-il débourser 500 FC pour le trajet centre-ville-Bon Marché, 500 FC Bon Marché-Funa, 500 FC Funa-7ème Rue Limete, 500 FC 7ème-Rue-16ème Rue, 500 FC 16ème Rue-Lemba Super et 500 FC Lemba-Super-Lemba Terminus. On observe le phénomène «demi-terrain» dans tous les coins de Kinshasa. Une telle situation pèse lourdement sur le portefeuille de chaque Kinois.

 psx 20210721 160814

La loi de l’offre et de la demande

Une distance à parcourir dans 10 ou 20 minutes, prend des heures. Parfois une demi-journée à cause des embouteillages. Une mégalopole comme Kinshasa avec plus de 10 millions d’habitants, ne compte pas deux sociétés sérieuses de transport en commun. Les voies secondaires sont presque inexistantes. Les taximen recourent ainsi au «demi-terrain» pour combler le manque à gagner tout en allant largement au-delà de la marge bénéficiaire.

Où est l’autorité compétente et à quand le retour à l’ordre ?

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

La Première ministre Judith Suminwa a exprimé vendredi son ferme engagement à faire exécuter le programme d’actions du gouvernement calqué sur les six engagements du président de la République repris dans son son discours d’investiture, après sa réélection pour un second quinquennat.


Nation

Lors de la première réunion du gouvernement Suminwa vendredi à la Cité de l’Union africaine à Kinshasa, le président de la République, Félix Tshisekedi, a invité les nouveaux ministres à se mettre résolument au travail pour répondre aux attentes du peuple congolais.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,803.00 CDF
1 Euro3,044.90 CDF
1 Yuan384,59 CDF
1 FCFA 4,64 15686 CDF

Appel d'offres

Sélection des fournisseurs des équipements médicaux en faveur des projets du FCP III – Phase transitoire en Ituri et au Sud Kivu


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.