Le Direct
Radio

RDC : une collision aérienne évitée de justesse entre les avions de TAP et Ethiopian

publié le 22 mai 2021 à 13:50:56

Le gouvernement congolais a indiqué qu’une catastrophe aérienne d’ampleur avait été évitée de justesse mercredi. Deux avions ont manqué de se percuter, alors que plusieurs problèmes techniques empêchaient une bonne communication avec les pilotes.

Le bilan humain aurait pu être terrible. Une source gouvernementale congolaise a indiqué qu’une catastrophe aérienne avait pu être évitée de justesse, mercredi, au-dessus du sud-est de la République démocratique du Congo (RDC), entre deux avions des compagnies portugaise TAP et éthiopienne Ethiopian Airlines.

L’avion d’Ethiopian faisait route entre Addis Abeba et Windhoek, celui de la TAP entre Maputo et Lisbonne.

Les deux routes convergent sur LUB (Lubumbashi). Les deux avions étaient déjà dans la zone de non-séparation à moins de dix minutes. À ce stade, il revenait à la RVA (Régie des voies aériennes) de déterminer fréquemment la position et la vitesse au moyen d’aides à la navigation”, selon le ministre des Transports Cherubin Okende Senga. Or il s’avère que “les antennes relais de Kalemie et Kamina seraient en panne, tandis que les conditions d’écoute de CCR de Lubumbashi étaient très défectueuses”.

Un rapport sur l’incident et sur la situation de l’espace aérien congolais exigé par le ministre des Transports
“Des informations très alarmantes en ma possession font état de risques très élevées de catastrophe dans l’espace aérien de notre pays”, s’inquiète, dans un courrier daté du 20 mai et adressé au directeur de la Régie des voies aériennes congolaise (RVA) le ministre, qui craint que cette situation ne se reproduise.

S’inquiétant de “la gravité des faits” et des “risques de catastrophes encourus”, le ministre exige “toute affaire cessante” un rapport circonstanciel sur l’incident, de même qu’un “rapport détaillé de toute la situation de l’espace aérien” de la RDC.

Avec LCI

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Grâce au protocole d’accord signé entre l’Agence pour le développement et la promotion du projet grand Inga (ADPI-RDC) et la société natural oilfield service limited (NOFLS), il sera construit, dans les mois à venir, un barrage d’une capacité minimale de 7000 MW sur un potentiel de 42000 MW.


Nation

Une fausse alerte a été lancée cette semaine contre Barnabé Muakadi Muamba, le DG de la Direction générale des impôts autour d’un prétendu déguerpissement irrégulier des occupants de l’immeuble Avé Maria situé dans la commune de la Gombe.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,780.00 CDF
1 Euro3,021.86 CDF
1 Yuan384.38 CDF
1 FCFA4,13665 CDF

Appel d'offres

Acquisition de 13 véhicules pour la Coordination de l’UC-PIF et ses Antennes Provinciales


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.