Politique

RDC: F.Tshisekedi met en garde les auteurs des discours de haine et de division tribale

Le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi a, au cours de la 36 ième réunion ordinaire du Conseil des Ministres, mis en garde tous ceux qui attisent la haine et la division tribale entre le peuple congolais, à travers des messages véhiculés dans les réseaux sociaux.

A cet effet, le Président de la République a instruit le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières, Gilbert Kankonde et son collègue de la Justice et garde des sceaux, Célestin Tunda Ya Kasende, de s’impliquer pour mettre fin à cette situation.

« Face à l’avalanche de messages de haine et de division tribale distillés dans les réseaux sociaux, le Chef de l’Etat a mis en garde leurs auteurs contre de telles actions qui risquent de replonger le pays dans des situations des troubles d’autrefois.Les Vice-Premiers Ministres en charge de l’Intérieur et de la Justice ont été chargés chacun en ce qui le concerne, de prendre toutes les dispositions nécessaires pour arrêter cette situation« , peut-on lire dans le compte-rendu du Conseil des Ministres, présenté par le porte-parole du gouvernement, Jolino Makelele.

Il faut noter que la Constitution a prohibé toute forme de discrimination ethnique et tribale en République Démocratique du Congo.

Selon l’article 13 de la loi fondamentale, « Aucun Congolais ne peut, en matière d’éducation et d’accès aux fonctions publiques ni en aucune autre matière, faire l’objet d’une mesure discriminatoire, qu’elle résulte de la loi ou d’un acte de l’exécutif, en raison de sa religion, de son origine familiale, de sa condition sociale, de sa résidence, de ses opinions ou de ses convictions politiques, de son appartenance à une race, à une ethnie, à une tribu, à une minorité culturelle ou linguistique ».

Reagan Ndota

ufc

Dernières actualités

cnsapp

Dernières actualités

sonas ads
uf2 sonas
cnsapp